TOP 10 2017-2018
Licence Droit

Choisir une licence ou un bachelor en Droit - lumière sur la spécialité

int_etoile Le secteur du droit

Pour évoluer dans le milieu juridique, les diplômes nécessaires ne sont obtenus qu’au terme d’études souvent longues et très exigeantes, lorsqu’ils ne sont pas conditionnés par l’obtention d’un concours ou un passage en numerus clausus, comme c’est notamment le cas pour bon nombre des métiers du droit public. Entre les aspirants, la compétitivité est rude et le niveau attendu très élevé ; avant de s’engager, il faut donc bien retenir qu’il n’y a pas de place pour tout le monde.

Cependant, en parallèle des postes de fonctionnaires d’Etat rattachés au ministère de la Justice (objets d’une très forte sélectivité), de nombreuses opportunités se trouvent dans le monde des affaires et dans le secteur privé. Lorsque vous entendez « droit », vous entendez « avocat », « juge » ou « magistrat » ? Il est temps pour vous de découvrir un environnement professionnel qui a bien plus à offrir que ce que l’on croit et qui permet d’accéder à un éventail très varié de carrières à qui saura fournir l’effort nécessaire pour mener à bien ces études passionnantes.

int_blocnote Choisir une licence ou un bachelor en droit

Les chiffres ne mentent pas : 30 000 étudiants chaque année se lancent dans des études de droit, démontrant l’attrait fort et constant que ce secteur exerce sur les jeunes débutant leur orientation. Si la première année de licence est souvent généraliste et permet de découvrir l’ensemble des sphères qui compose ce secteur (droit public, droit privé…), très rapidement une spécialisation entre en jeu.

Comme nous l’avons sous-entendu précédemment, les métiers juridiques répondent à des besoins publics et privés très variés et donc à des réalités très différentes. Pour répondre à ces besoins, les établissements de formation (essentiellement des universités) proposent une offre de formation toujours plus adaptée aux réalités contemporaines, associant des savoirs et des savoir-faire complémentaires. Avant de vous lancer dans une licence de droit, veillez donc bien à contrôler le contenu exact des formations qui vous intéressent et surtout sur leurs débouchés réels.

int_oeil L’œil du spécialiste : une licence ou un bachelor en droit pour s’ouvrir de nombreuses portes

Pierre CROCQ, responsable de la Licence Droit de l’Université Panthéon-ASSAS (Paris II), lorsqu’on lui demande pourquoi choisir des études de droit, voit deux raisons principales :

« D'une part, elles sont très intéressantes en elles-mêmes en raison des liens constants entre l'étude des règles et leur application pratique dans une actualité qui évolue sans cesse et parce qu'elles valorisent l'analyse, l'esprit critique, la rigueur du raisonnement et l'ouverture sur le monde

D'autre part, elles offrent des débouchés importants, les professions juridiques étant particulièrement nombreuses : on pense immédiatement aux magistrats, avocats, notaires, mais les débouchés sont en réalité beaucoup plus vastes (le droit permettant par exemple d'exercer de nouveaux métiers en entreprise liés aux multiples développements de l'informatique) et beaucoup plus diversifiés, chacune de ces professions ayant elle-même ses propres spécialités (pénaliste, fiscaliste, spécialiste du droit de la famille ou du droit du travail, par exemple, dans le cas des avocats).

L'accès à ces professions se fait après un master 1 et, le plus souvent, un master 2, qui vont permettre aux étudiants de se spécialiser dans une branche du droit qu'ils choisissent (droit des affaires, droit pénal, droit public par exemple), mais auparavant, il leur faut acquérir un socle de connaissances juridiques générales et c'est là l'objet des trois années de licence. »

int_blocnote Le droit : un secteur aux solides débouchés

Au cœur des besoins des entreprises et des particuliers, le droit définit l’ensemble des règles qui régissent en tout temps les échanges entre individus et organismes. Il est ainsi facile de comprendre que c’est un secteur qui conservera sans trop de difficultés son dynamisme et ses opportunités.

Au-delà des deux fonctions emblématiques que sont celles de l’avocat et du magistrat, des études juridiques peuvent mener à des postes de notaire, d’huissier, de juriste ou conseiller juridique spécialisé en immobilier, en propriété intellectuelle, en contrat des affaires, etc.

Au sein même des entreprises ou des établissements, la réalité d’un professionnel du juridique peut énormément varier s’il évolue dans une PME, dans un grand groupe ou encore dans un cabinet. Pourquoi ne pas envisager, à l’image des médecins, de devenir indépendant et fonder son propre cabinet ?

int_malette Travailler dans le milieu juridique

Quel que soit le genre de poste espéré, un sens de la synthèse, une culture générale solide et une capacité d’analyse de l’histoire de notre société, de ses grands principes et de ses évolutions futures seront attendus des candidats.

Car ne l’oubliez pas, un professionnel du droit se doit de connaître sa société et ses lois mais aussi d’adapter son travail au jour le jour en fonction de l’actualité et des évolutions juridico-sociales. Si vous aimez les défis et êtes flexible, cette voie est faite pour vous.

int_podium Le classement des licences et bachelors en droit

A l’image de la diversité qui caractérise les métiers juridiques, le Top 10 « Droit » du classement Eduniversal des meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Ecoles 2017/2018 illustre quelques-uns des différents parcours envisageables au cœur de cette spécialité.

Nous pouvons par exemple citer la Licence Droit, Economie, Gestion de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense (classée 10e) qui offre une pré-spécialisation en Droit des Affaires ou encore la Licence Droit public et Science politique de l’Institut Catholique de Paris (classée 9e).

Les étudiants ayant consulté le classement des meilleurs licences et bachelors en Droit se sont également renseignés sur les palmarès suivants :


Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?