Actualités

L’alternance, un système d’apprentissage adapté à tous les niveaux d’études

Article du 16/11/2022 par Eduniversal

L’alternance, un système d’apprentissage adapté à tous les niveaux d’études

Le système de l’alternance est entré en vigueur dans l’enseignement supérieur français en 1987. En 35 ans, ce modèle s’est généralisé et le nombre d’apprentis a littéralement explosé. Le niveau et les conditions d’admission varient en fonction des établissements et des cursus, mais les bénéfices de la formule concernent tous les étudiants.

Forte augmentation des effectifs d’apprentis dans l’enseignement supérieur

Preuve du succès de l’alternance auprès des étudiants, le nombre d’apprentis est en constante augmentation depuis 1987. Les étudiants apprécient la combinaison des cours théoriques et l’immersion en entreprise. Cet aspect est particulièrement important, dans la mesure où il leur permet de se confronter directement aux réalités du monde du travail et du métier qu’ils envisagent d’exercer.

Pour l’année 2020-2021, les formations de niveau licence comptent 51,4 % d’inscrits en plus. La même tendance est observée dans les filières BTS (+ 38,2 %), Masters (+31,3 %), ainsi que dans le niveau d’ingénieur (+6,2 %).

Au total, 323 300 apprentis sur un total de 629 600 en France préparent un diplôme de l’enseignement supérieur. 40 % d’entre eux sont en BTS (Bac+2), mais l’alternance connaît un succès important au niveau Bac+3 avec la licence générale, la licence professionnelle, le Bachelor Universitaire de Technologie (BUT, anciennement DUT), le Bachelor, ainsi qu’au niveau Master (Bac+5).

Multiples opportunités de décrocher un contrat dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre

Les filières éligibles et les modalités d’accès à un parcours en alternance varient selon les établissements. Il appartient à chaque étudiant de choisir le niveau auquel il souhaite basculer, en fonction de son projet professionnel. De Grandes Écoles de Commerce et Management comme PPA Business School accueillent quelque 5 000 étudiants en alternance dès la première année. Toutefois, les experts recommandent de se lancer le plus tôt possible afin de confirmer son choix d’études et de carrière.

  • L’entrée au niveau Bac+2 ou Bac+3 permet de se spécialiser tout en acquérant une première expérience, jusqu’au niveau Bac+5.
  • Jusqu’à 29 ans, les jeunes Français peuvent s’inscrire à la Prépa Apprentissage des Greta-CFA. Il s’agit d’un moyen efficace de tester plusieurs métiers et d’élargir ses horizons. Les cursus sont personnalisables en termes de contenus et de durée, et le cas échéant, l’apprenti peut revenir à une formation initiale classique.

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les apprentis ne devraient pas avoir de mal à décrocher un contrat. Les entreprises peinent en effet à recruter et à fidéliser leurs collaborateurs. Leurs difficultés se sont encore aggravées avec la crise sanitaire et un désintérêt pour le salariat.

Les salons consacrés à l’orientation organisés dans toute la France offrent aux candidats à l’alternance une opportunité unique de découvrir les établissements et leur offre, d’obtenir des réponses à leurs questions auprès des étudiants et responsables pédagogiques, d’échanger avec les recruteurs, voire de signer directement un contrat.

Partagez cet article

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?